L'opération de recherche "Formes Sonores" regroupe les travaux du laboratoire sur la question des structures sonores, avec une attention particulière portée aux interfaces phonétique - phonologie - psycholinguistique - morpho-syntaxe.

Les travaux menés dans cette opération se caractérisent par une large couverture empirique : données de première main (constitution de corpus oraux ou multimodaux) sur un vaste ensemble de langues ; le développement d'outils méthodologiques qui sous-tendent le recueil et l'analyse des données empiriques ; l'approfondissement des enjeux théoriques associés aux observations.

Dans le domaine de la production et de la perception de la parole, le travail est orienté sur les questions suivantes :- Quelles sont les relations entre les représentations cognitives impliquées en perception / production et les représentations phonologiques continues / discontinues ?
- Quels sont les processus cognitifs pour la prise en compte des structures dynamiques ?
- Quel est l'impact des phénomènes acoustiques de parole sur les propriétés catégorielles des formes sonores ?

Dans le domaine de la phonologie, les recherches visent à prendre position dans le débat actuel sur les représentations et dérivations en explicitant les bases formelles des représentations et de la computation. Dans ce cadre sont abordées en particulier les questions suivantes :- Comment définir la structure interne des segments, les primitives phonologiques et leurs propriétés (traits/éléments, hiérarchie/structure) ?
- Quelles relations inter/intra-constituants caractérisent les unités ? Comment formaliser les processus phonologiques ?
- Quelles représentations pour les systèmes et les structures phonologiques dans une perspective typologique ?

Dans le domaine de l'interface phonologie - morphosyntaxe, les travaux visent à formaliser l'interaction entre représentations phonologiques et représentations morphosyntaxiques :
- Quelle est l'action de la structure morphosyntaxique sur les phénomènes phonologiques ?- Que peut nous apprendre une analyse compositionnelle des phénomènes non concaténatifs sur l'interface phonologie - morphosyntaxe ?
- Quelle place donner à ces processus dans l'architecture de la grammaire universelle

►  Pour plus de détails, voir les pages individuelles des membres du LLING dans la rubrique "Formation doctorale".


Séminaire P3

Les membres de l'opération animent un séminaire (P3 : Phonétique Phonologie Prosodie, dans lequel ils présentent leurs travaux en cours et dans lequel ils accueillent régulièrement des conférenciers internationaux :   ►  voir le calendrier et la programmation (2017-2018).